CONTACT

40 rue du Dauphiné,

69003, LYON

​​

Tel : 06 27 92 37 30 

contact@essencedemarque.fr

  • Gris Pinterest Icône
  • Gris Icône Instagram
  • Grey Facebook Icon
  • Grey LinkedIn Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Twitter Icon

Hypersensible et fort(e) !

24.02.2019

Encore une fois, nous crions « Stop aux idées reçues ! »

 


Être hypersensible n’est pas synonyme de pleurnichard(e) qui ne sort pas de sa chambre rose et de son monde à paillettes.

L’hypersensibilité, si l’on s’en tient à la racine du mot, c’est l’exacerbation des sens, un fonctionnement sensoriel au-delà de la ‘norme’. 
Des sens physiques, nous en connaissons cinq : vue, ouïe, toucher, odorat, goût. Mais combien comptabilisez-vous de sens émotionnels ? 
Encore un mystère de plus et, en la matière, nous ne sommes pas toutes et tous pourvus de la même manière. 

Là où l’hypersensibilité est par contre pointée du doigt comme une gêne, et sans doute à raison, c’est lorsqu’elle frappe si fort qu’elle empêche tous les autres canaux de jouer leurs rôles respectifs, particulièrement en obstruant le passage de la raison.

Notre expérience vient nous prouver qu’il existe bien plus de gens que l’on ne pourrait penser_ hommes et femmes ; là encore cela fera l’objet d’un autre thème !_ qui se considèrent comme « très _trop ?_ sensibles ». 
On a beau faire l’apologie et l’éloge de l’émotion en entreprise, celles-ci sont encore trop niées car au final, quand elles s’expriment dans le réel, on ne sait toujours pas ce qu’on pourrait en faire, surtout lorsqu’on est manager et qu’on se retrouve avec l’émotion de notre collaborateur, là dans les bras !
 

La vérité, c’est que l’hypersensibilité n’est pas une tare. C’est un atout lorsqu’elle est bien maniée. Sauf qu’émotion et domptage ne vont pas spontanément de pair et qu’il est complexe de raisonner lorsqu’on est guidé par un flot hyper abondant d’émotivité. 
C’est pour cela que nous avons développé des méthodes avancées spécifiques et profondément humaines pour accompagner les individus qui se sentent gênés par leurs émotions au quotidien, ou qui se voient reprocher leur trop-plein d’émotivité. Le but n’est pas de couper l’émotion comme cela s’observe chez des personnes hyper-émotives qui ont endurci leur carapace au point qu’elles semblent dépourvues d’émotions et d’empathie (ne vous y méprenez pas : les personnes qui manquent le plus d’empathie sont souvent des hypersensibles qui se sont travestis !). 
Il s’agit d’apprendre à écouter, s’approprier, respecter, laisser parler ses émotions, se saisir de ce qu’elles ont à vous donner et vous montrer, et à les faire jouer avec votre raison et votre capacité à passer à l’action.
Enfin, si vous vous sentez concernés par notre allusion à ces hypersensibles qui ont forgé une carapace comme une muraille autour de leur coeur, nous pouvons aussi vous accompagner à l’amollir tout en respectant votre besoin de sécurité.
Tout cela se fait dans le respect et l’unicité. Parce qu’il n’y a pas de formule magique. Il n’y a que vous et votre objectif. 
Faites de votre hypersensibilité votre atout majeur : parlez aux coeurs !

Please reload

POSTS RÉCENTS
Please reload